Le bilan ludique de Dimitri

avatar

Professeur Patashima

Le professeur Patashima est expert en tout et notamment en explication de règles de jeux de société. Il ne donne que rarement son avis, c'est avant tout un scientifique qui se place au-delà des impressions personnelles toujours subjectives.

Dimitri inaugure notre série d’articles individuels sur nos bilans de l’année ludique 2014. Comme il n’avait pas trouvé le temps de le faire jusqu’alors, son bilan est surtout un classement des jeux sortis à Essen et ne prend pas en compte les autres jeux.

~Numéro 10~

 Sankt Petersburg
Un jeu de Karl-Heinz Schmiel et Bernd Brunnhofer
Illustré par  Irene Bressel et Anne Pätzke
Publié par Hans in gluck

2 à 5 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de 60 minutes

LES PLUS : Le retour d’un best avec une nouvelle phase plutôt plaisante et la possibilité de jouer à 5 joueurs, La mécanique de la phase de marché avec ses points croissants, la fluidité du jeu historique

LES MOINS :  Un nombre de tour peut être un peu limité à 5 joueurs qui rend complexe la stratégie personnages et la stratégie bleu, des illustrations de cartes hideuses

Le petit mot de Dimitri (après une partie) : Saint Petersburg est l’un des jeux que j’ai le plus joué et surtout le seul que j’ai joué pendant plus de 24 heures consécutives. Il ne pouvait donc que figurer dans mon top 10, même s’il s’agit pour une grande partie, d’une réédition.

 Acheter le jeu chez Philibert

~Numéro 9~

Kanban
Un jeu de Vital Lacerda
Illustré par   Naomi Robinson et Vital Lacerda
Publié par Stronghold Games

2 à 4 joueurs, à partir de 14 ans, pour des parties de 120 minutes

 

LES PLUS : Un jeu de programmation riche et complexe, une envie d’y rejouer et de relevé le défi de nouveau, un thème pointu très bien rendu, un jeu tendu, le déclenchement des décomptes intermédiaires plutôt bien pensé

LES MOINS : La complexité des règles et surtout la trop grande variété de décomptes à appréhender pour une première partie, un sentiment fort de manque de visibilité à moyen terme, un temps de jeu conséquent, un plateau ultra coloré pas très lisible et une ergonomie loin d’être optimale

Le petit mot de Dimitri (après une partie) : Une première partie déroutante mais qui a éveillé mon intérêt, et une catégorie de jeu que j’apprécie « le bon gros jeu où l’on doit faire plein de choses dans le bon timing en optimisant chaque action » ont provisoirement propulsé Kanban dans mon top 10 Essen 2014… Mais une seconde, voir une 3ème partie me permettront d’avoir un avis plus définitif.

 Acheter le jeu chez Philibert

~Numéro 8~

Die Staufer
Un jeu de Andreas Steding
Publié par Hans im gluck

2 à 5 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de 90 minutes

LES PLUS : Jeu de majorités très fluide avec une mécanique de pose plutôt originale (paiement d’un trajet puis de la valeur de la case, sous forme d’égrenage en pions), un lien entre le type d’action choisi et le futur ordre du tour, le choix de l’emplacement où l’on pose le pion toujours associée à la récupération d’un ou plusieurs bonus peut être grandement affecté par ses derniers , La gestion de deux types de pions (il y a 3 plus gros pions qui comptent double) dont l’utilisation optimale est assez fine

LES MOINS : 3 types d’objectifs qui se ressemblent un peu trop au sein de chaque catégorie, réalisation des objectifs qui peuvent être mis à mal par des adversaires de façon involontaire/en fonction de concours de circonstance, les tours peuvent paraître un peu répétitifs

 Le petit mot de Dimitri (après plus de 5 parties) : L’accessibilité est le principal atout de ce jeu de majorité, il est tout de suite compréhensible tout en offrant des choix forts entre options court terme et anticipation plus lointaines

 Acheter le jeu chez Philibert

~Numéro 7~

 

Hyperborea
Un jeu de  Andrea Chiarvesio et Pierluca Zizzi
Publié par Marabunta

2 à 6 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de 90 minutes

LES PLUS : La mécanique principale du jeu repose sur un système de gestion du stock de cube (stock que l’on va pouvoir faire évoluer) auquel est lié un effet de déblocage des personnages qui est innovant et qui fonctionne très bien, les choix dans le « cubes building » (stock de cube de couleurs différentes présent dans votre sachet personnel que vous piochez à l’aveugle, et que vous remélangez à chaque fois qu’il n’en reste plus), chaque couleur/combinaison de cube correspondant à des typologies d’actions spécifiques,  la variété des effets des cartes et leur nombre assure au jeu une durée de vie qui devrait être assez importante

LES MOINS : Certaines configurations de départ et/ou combinaisons avec les cartes semblent déséquilibrées (surtout en mode avancé avec les pouvoirs spécifiques à chaque peuple), le côté aléatoire du tirage des cubes qui peut être frustrant, un jeu où il y a peu de défense/compensation à l’attaque si les autres souhaitent s’acharner sur vous.

Le petit mot de Dimitri (après 1 partie) : Un plaisir de jeu bien présent dès la première partie, tant sur la gestion du stock de cubes que sur le choix des cartes à effets qui ne demande qu’à être confirmé dans les prochaines parties.

 Acheter le jeu chez Philibert

~Numéro 6~

Un monde oublié
Un jeu de Ryan Laukat
Illustré par  Ryan Laukat
Publié par Iello

2 à 4 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de 60 minutes

LES PLUS : Jeu de « mini développement » rapide et riche, Les options de jeux sont variées et les tactiques semblent toutes pouvoir être efficaces (développement des Provinces, Attaque effrénée des Titans et/ou développement de son nombre de personnage), l’un des rares jeux de développement à naissances où celles-ci ne sont pas indispensables pour gagner,  des règles de pose  des pions variées selon l’action ciblée qui offre des perspectives de blocage intéressantes

LES MOINS : Les aléas dans le tirage des provinces et titans (tant au niveau des effets que des couleurs de fanions qui peuvent avantager certains joueurs et pas d’autres), une ergonomie à revoir surtout au niveau de la pose de cartes autour de son plateau individuel, des bugs de traduction sur les cartes

Le petit mot de Dimitri (après plus de 5 parties) : Le jeu porte tellement bien son nom que j’étais passé à côté à Essen, mais dès la première partie, ce concentré de jeu de développement bien rythmé pendant 6 tours de jeux m’a convaincu. Les qualités de ce jeu, associée à des durées de parties assez réduites en a rapidement fait une première proposition pour les soirées où l’on n’a pas le courage de sortir les gros jeux

 Acheter le jeu chez Philibert

~Numéro 5~

Historia
Un jeu de Marco Pranzo
Illustré par  Miguel Coimbra et Marina Fischetti
Publié par Gigamic

1 à 6 joueurs, à partir de 12 ans, pour des parties de 90 minutes

 

LES PLUS : Un jeu associant stratégie développement (science, militaire et merveilles) et optimisation de choix d’actions, les avancées en sciences renforçant ou débloquant de nouvelles capacités ou avantages, différentes options semblent potentiellement gagnantes (au moins science/merveilles et merveilles/militaire)

LES MOINS : Un plateau plus proche d’un tableur Excel que véritablement illustré, certaines combo de merveilles qui semblent trop puissantes, certaines répartitions initiales sur le globe (au choix des joueurs) sont apparemment susceptibles de créer des déséquilibres (non constatés sur mes 2 parties à 4 joueurs)

Le petit mot de Dimitri (après 2 parties) : Plutôt friand de jeu de développement avec déblocage progressifs de capacité et combo à mettre en place, j’ai vécu deux parties très plaisantes et sans dysfonctionnement/déséquilibre, mais après deux parties j’ai encore du mal à juger la durée de vie du jeu.

 Acheter le jeu chez Philibert

~Numéro 4~

Tragedy looper
Un jeu de BakaFire
Illustré par  Rei Konno
Publié par Zman Games

2 à 4 joueurs, à partir de 13 ans, pour des parties de 120 minutes

 LES PLUS : Tragedy Looper fait partie de ces jeux ovni que j’aime, déstabilisation et immersion garantie, 10 enquêtes dans le jeu de base (avec 2 enquêtes en mode débutant pour découvrir), la possibilité de rejouer les enquêtes en mastermind, le côté addictif qui donne envie d’y rejouer rapidement

LES MOINS : La nécessité de s’appuyer sur un mastermind et l’impossibilité de rejouer les scénarii en tant que joueur, un plateau assez basique, des textes nombreux et écrits en petit, le gros gap à franchir entre les 2 premières enquêtes et les suivantes

 Le petit mot de Dimitri (après 3 parties) : Un jeu où on commence la partie en sachant juste que l’on doit jouer une des cartes de sa main afin d’éviter qu’il ne se passe quelque chose dont on a aucune idée et qui peut survenir à tout moment, déjà ça m’intrigue…

Ensuite lorsque l’on me fournit des scénarii et sous scénarii possibles et que l’on me dit que je dois réussir à identifier le scénario et le sous-scénario joué afin d’éviter toutes les conditions de défaite et de les éviter pendant X jours, je deviens très intéressé…

Et quand je rentre dans une partie où se mêle bluff, déduction et prise de risque, me voilà conquis ;)

 Acheter le jeu chez Philibert

 

~Numéro 3~

Aquasphère
Un jeu de Stefan Feld
Illustré par  Dennis Lohausen
Publié par Matagot

2 à 4 joueurs, à partir de 12 ans, pour des parties de 90 minutes

LES PLUS : Un  jeu complexe avec des déclenchements d’actions à plusieurs niveaux, une mécanique de programmation intelligente, un système de prise de contrôle de zone avec majorité et malus potentiels plutôt original, la gestion du flux des robots et de leur stockage qui fonctionne très bien, des plateaux avec des graphismes colorés que j’apprécie

LES MOINS : Le manque de contrôle associé à des différences de points importantes lors du décompte des majorités, un côté lors du tirage des cartes et tuiles d’amélioration pouvant avantager certains joueurs

 Le petit mot de Dimitri (après 4 parties) : Tout simplement l’un de mes « Feld » préférés, avec une véritable complexité de programmation et des options de jeu très variées. Du lourd, qui fait mal à la tête si on cherche vraiment à optimiser tous les enchainements d’actions.

Acheter le jeu chez Philibert

~Numéro 2~

Zhanguo
Un jeu de  Marco Canetta et Stefania Niccolini
Illustré par  Mariano Iannelli
Publié par What’s your game ?

2 à 4 joueurs, à partir de 12 ans, pour des parties de 90 minutes

 

LES PLUS : Des graphismes sobres et efficaces, une grande liberté de jeu, des stratégies gagnantes variées, une mécanique de déclenchement de bonus très intéressante, une répartition des bonus par typologie de couleur de carte qui crée de la tension dans les choix, deux actions de base au choix très simple (1/ soit je joue une carte pour faire une action quelconque avec ou sans bonus & 2/ je pose une carte qui servira dans le futur à déclencher des bonus), un vrai jeu d’anticipation

LES MOINS : Des règles assez courtes mais pas toujours faciles à appréhender, un style graphique qui ne plaît pas à tous, une première partie pouvant être un peu déroutante

Le petit mot de Dimitri (après plus de 5 parties) : Après une première partie simplement agréable, j’ai rapidement enchainé une seconde partie qui m’a convaincu comme toute les suivantes d’ailleurs. J’aime ce jeu d’observation réciproque où il faut trouver le bon compromis entre la rapidité de réalisation des actions mais aussi leur efficacité.

Acheter le jeu chez Philibert

~Numéro 1~

Alchemists
Un jeu de  Matúš Kotry
Illustré par  David Cochard
Publié par Czech Games Editions

2 à 4 joueurs, à partir de 12 ans, pour des parties de 90 minutes

LES PLUS : Mélange subtil de jeu d’ambiance, de déduction et de pari, une intégration efficace d’une appli smartphone, un matériel et des illustrations très sympa, un système de déduction original et bien pensé, un thème bien présent, le plaisir et l’immersion peuvent commencer dès l’explication des règles ce qui est suffisamment rare pour être souligné, un nombre d’action limité qui crée une véritable tension dans les choix

LES MOINS : Des pions potion à la mauvaise taille, des règles agréables mais longues à expliquer, un système de déduction qui n’est pas évident pour tout le monde surtout à la première partie

Le petit mot de Dimitri (après plus de 5 parties) : Alchemists est un jeu original de déduction et de pari avec un univers fort qui m’a tout de suite séduit tant par sa mécanique, que par son Appli et son univers graphique

 Acheter le jeu chez Philibert