Le bilan ludique de Matthieu Lanvin

avatar

Professeur Patashima

Le professeur Patashima est expert en tout et notamment en explication de règles de jeux de société. Il ne donne que rarement son avis, c'est avant tout un scientifique qui se place au-delà des impressions personnelles toujours subjectives.

Matthieu est le second a partager son bilan de l’année 2014. Une année très riche pour lui !

 

~Mon année ludique 2014~

 

2014 fut une année particulièrement ludique pour ma part. J’ai poursuivi ma découverte des différents festivals de France et d’ailleurs, tout en retournant à ceux qui m’avaient plu. J’ai joué à pas mal de jeux et j’ai trituré du prototype dans tous les sens. 2015 toque à la porte, l’heure donc de regarder ce qui s’est passé dans le rétroviseur.


~Mes jeux de 2014~

 

 Les nouveautés

Five Tribes
Un jeu de Bruno Cathala
Illustré par  Clément Masson
Publié par Days of wonder

2 à 4 joueurs, à partir de 13 ans, pour des parties de 60 minutes

Ce jeu est un futur classique, au sens noble du terme. Je l’attendais avec impatience, et je n’ai pas été déçu, loin de là. C’est beau, c’est fluide et ça se rejoue : tout ce qu’on demande à un bon jeu. Cette revisite de l’awalé dans un jeu moderne plus touffu m’a convaincu. Des extensions semblent pointer le bout de leur nez pour 2015 : à surveiller de près.

Acheter le jeu chez Philibert

Abyss
Un jeu de Bruno Cathala et Charles Chevallier
Illustré par  Xavier Collette
Publié par Bombyx

2 à 4 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de moins de 60 minutes


Les beaux teasers de Bombyx m’avaient mis l’eau à la bouche, et le jeu a tenu ses promesses. Comme pour Five Tribes : du beau et du bon qui se rejoue à souhait. Le jeu est truffé de mini-dilemmes permanents sur fond de stop-ou-encore, ça fonctionne très bien. Comme pour Five Tribes, une première extension est dans les cartons : affaire à suivre.

Acheter le jeu chez Philibert

Witness
Un jeu de Dominique Bodin
Illustré par  Edgar P. Jacobs
Publié par Ystari

4 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de moins de 30 minutes

En toute honnêteté, celui-là je ne l’attendais pas : à peine quelques échos de parties du prototype jouées sur les différents festivals. Une TricTrac TV et un achat compulsif plus tard, j’avais en main l’OLNI de l’année m’offrant plusieurs fous rires (parfois nerveux) dès les premières minutes de jeu. La mécanique du téléphone arabe rend parfaitement service aux petites enquêtes parfois méchantes mais jamais bêtes, à moins que ce ne soit le contraire … mince je ne sais plus ce que vient de me dire mon voisin.

 Acheter le jeu chez Philibert

Les presque nouveautés

Coco King
Un jeu de Walter Schneider
Illustré par  Vincent Kim
Publié par Gigamic

2 à 4 joueurs, à partir de 6 ans, pour des parties de moins de 30 minutes

Il a été aperçu depuis longtemps par ci par là, à Essen, dans des lieux ludiques d’ici et d’ailleurs, mais c’est en cette fin d’année que Gigamic nous gratifie d’une sortie française de Coco King. Laissez votre cerveau de côté, ce jeu vous envoie au plaisir de jouer sous sa forme la plus basique et immédiate : balancer des noix de coco dans des gobelets avec des singes-catapultes. C’est simple, c’est bête, c’est fun, donc ça marche !

Acheter le jeu chez Philibert

Lords of Xidit
Un jeu de Régis Bonnessée
Illustré par  Naiade
Publié par Libellud

3 à 5 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de 90 minutes

En fervent admirateur d’Himalaya, je guettais la réédition de ce dernier par son auteur himself, Mr Régis Bonnessée. La refonte du gameplay est assez savoureuse. J’aimais bien l’univers himalayesque, l’univers naïadesque de Seasons est également sympathique et comme à son habitude, Libellud nous livre un régal esthétique en terme de matériel de jeu. Il n’est pas encore dans ma ludothèque car il est dans celle de tous mes adversaires courants, mais ce n’est qu’une question de temps.

Acheter le jeu chez Philibert

 Les pas-nouveautés

Gobb’it
Un jeu de  Thomas Luzurier, A Tournier et J-B Fremaux
Publié par Oldchap éditions

3 à 6 joueurs, à partir de 7 ans, pour des parties de 30 minutes

On a toujours besoin d’un petit Gobb’It sur soi. Ce jeu est une pépite d’observation-réflexes à consommer sans modération, à l’apéro ou en tournois. Petit budget, grand plaisir et grosse rejouabilité : un must have que j’ai encore bien étrenné cette année (plus de 30 parties).

Acheter le jeu chez Philibert

Las Vegas
Un jeu de  Rudiger Dorn
Publié par Ravensburger

2 à 5 joueurs, à partir de 8 ans, pour des parties de 30 minutes

C’est pour moi le jeu transgénérationnel le plus intéressant de ma ludothèque. Las Vegas est un jeu de dés très accessible et très malin où l’objectif évident est de s’en mettre plein les fouilles. Avec grand-mère ou avec la ptite dernière de 5 ans, ça passe, et les deux peuvent vous mettre une piquette.  Il intègre mon top 3 des jeux les plus usés de ma ludothèque juste derrière le Loup-Garou.

 Acheter le jeu chez Philibert

Bruxelles 1893
Un jeu d‘Etienne Espreman
Illustré par  Alexandre Roche
Publié par Pearl Games

2 à 5 joueurs, à partir de 10 ans, pour des parties de 120 minutes

Mon acquisition de Noël 2013, un bon gros jeu touffu mais super agréable à jouer. Bruxelles nous amène dans du placement d’ouvrier à triple implication (au moins) dans un jeu aux multiples façons de marquer des points. Je n’y ai pas assez joué à mon goût cette année, mais à chaque fois c’était avec grand plaisir.

 Acheter le jeu chez Philibert

Boomerang
Un jeu de Dominique Ehrhard et Michel Lalet
Illustré par Dominique Ehrhard
Publié par Lui-même

3 à 5 joueurs, à partir de 8 ans, pour des parties de 30 minutes

C’est une agréable petite surprise de 2014, et pourtant le jeu a déjà quelques années dans les pattes. J’ai découvert ce malin petit jeu d’enchères dans la Taverne des Loups-Garous de Parthenay. Les règles sont hyper simples et les dilemmes nécessaires à l’intérêt du jeu sont présents d’entrée. Boomerang, on y revient avec plaisir.

Acheter le jeu chez Philibert

 

 ~Mes tribulations ludiques~

Février – Festival International des Jeux de Cannes (06)

C’est le festival de jeux incontournable en France : 150 000 visiteurs en 2014 au palais des festivals. C’était la première fois que je mettais les pieds à Cannes, à défaut de la sous-préfète, j’y ai croisé beaucoup de beau monde : tout le monde ludique francophone est là ou presque. Et pour cause, le FIJ de Cannes rime avec les As d’Or, la récompense des meilleurs jeux de l’année en France.

J’ai aimé : le gigantesque off rempli d’auteurs, de prototypes et d’éditeurs en quête de la perle rare

http://www.festivaldesjeux-cannes.com/

 

Mars – Festival Jeux et Cie d’Epinal (88)

Ce festival, c’est mon chouchou, mais c’est normal, je suis pleinement impliqué dans son organisation. Objectivement parlant, Jeux et Cie ce sont 8 000 visiteurs dans 6 000 m² consacrés aux jeux, soit la plus grosse manifestation ludique de l’Est de la France à ma connaissance. Le festival décline le jeu sous toutes ses formes pour que chacun y trouve son compte.

J’ai aimé : la mise en avant des structures associatives, notamment autour de l’éducation populaire

http://www.jeux-et-cie.fr/

 

Mars – Ludinord (59)

Retour en terres natales pour enfin découvrir le gros festival ludique du Nord. Il a lieu au fort de Mons-en-Baroeul, une bien belle salle, mais qui commence à se faire étriquée avec l’ampleur grandissante de la manifestation. Le petit espace de pause en extérieur était bien utile, parce que oui, il y a du soleil dans le Nord (et pas que dans le cœur des gens).

J’ai aimé : la possibilité de gagner un jeu par tirage au sort à chaque partie jouée … sans oublier la Cuvée des Trolls à la pression

http://www.ludinord.fr/

 

Juin – Paris est ludique (75)

Le site est assez sympathique, parsemé de tonnelles blanches et de tee shirts oranges. Une très belle place est faite aux créateurs de jeux avec l’organisation du concours. Martin nous a gratifié d’apéro-rencontres : une formule originale et sympathique pour en apprendre d’avantage sur quelques personnalités du monde ludique. Première étape de soutien en concours de créateurs pour mon binôme spinalien Nicolas Sato et son Tiki. Ce joli jeu à 2 finit 2° du concours, pas de bol, mais belle performance.

J’ai aimé : être en plein air toute la journée … même s’il y avait beaucoup d’air cette année

https://sites.google.com/a/parisestludique.fr/paris-est-ludique-2014/

 

Juillet – Festival Ludique International de Parthenay (79)

Le FLIP est plus qu’un festival, c’est une institution, un état d’esprit. La manifestation dure plus d’une semaine : la ville vit littéralement au rythme du FLIP. De multiples concours sont organisés autour de la création de jeux, que ce soit pour les jeunes auteurs comme pour les jeunes éditeurs. C’est donc une deuxième étape de soutien pour Nicolas … mais Tiki finit 2 fois 2° du concours, re et re pas de bol, et re et re belle performance quand même.

J’ai aimé : l’ambiance et le rythme posés du FLIP et la Taverne des Loups Garous

http://www.jeux-festival.com/

 

Septembre – Créagames au Centre National du Jeu de Boulogne-Billancourt (92)

Créagames est un week end organisé au Centre National du Jeu autour de la finale du Concours International de Créateurs des Jeux de Boulogne Billancourt. C’est un concours majeur dans ce domaine, par sa notoriété et son ancienneté (plus de 30 éditions déjà). Les éditeurs et auteurs sont présents pour essayer les jeux finalistes et jouer à quelques exclusivités du moment. Troisième étape de soutien pour Nicolas Sato, mais Tiki n’est pas dans les 4 primés … je propose lui propose de s’appeler Nicolas Poulidor, ça lui redonne le sourire, finaliste c’est déjà la classe après tout.

J’ai aimé : jouer aux hits de demain, ou d’après-demain et passer du temps avec plein de têtes connues

http://www.centrenationaldujeu.org/presentation/concours/presentation

 

Octobre – Internationale Spieltage d’Essen

Le dinosaure des festivals de jeux européens, tant par sa taille que par son ancienneté. Ce rendez-vous allemand n’a rien à voir avec mes tribulations françaises : Essen est avant tout un salon commercial où les éditeurs présentent principalement leurs nouveautés. Cette année j’avais enfilé ma casquette d’auteur pour enchaîner les rendez-vous et les présentations de prototypes. On n’en a pas forcément conscience en tant que joueur, mais il se passe énormément de choses pour les auteurs et éditeurs dans les coulisses d’Essen.

J’ai aimé : la communauté ludique francophone en pleine forme

http://www.merz-verlag.com/

 

~Mes projets ludiques~


2 de mes projets de jeux auraient pu voir le jour  cette année. Les aléas du monde ludique en ont décidé autrement : l’un devrait voir le jour en 2015, l’autre n’a actuellement plus d’éditeur. Si cette année 2014 m’aura appris quelque chose, c’est bien que les temps de l’édition peuvent être plus longs et plus pénibles qu’il n’y paraîtrait de prime abord. Mais ça fait une bonne excuse pour continuer d’écumer les festivals avec mes prototypes.

4 autres projets de jeux sont nés cette année, à des stades de maturation très variés, de l’embryon de prototype au jeu prêt à être signé. C’est un véritable plaisir  que 3 d’entre eux soient les fruits de collaborations avec 2 auteurs et amis que je respecte beaucoup : un Bruno qui vit dans des montagnes et un Nicolas qui vit aussi dans des montagnes mais plus basses.

Ainsi s’achève mon bilan ludique de 2014. Au plaisir donc de vous croiser en 2015, sur un festival ou ailleurs, autour d’un jeu ou d’un prototype.