Libertalia, retour sur les premières parties

avatar

Martin

Martin Vidberg est dessinateur, cultivateur et interprète du blog l'Actu en patates dont la sélection du dimanche est à l'origine une rubrique.

Comme convenu voici un petit bilan des parties de démonstration du proto de Libertalia à l’association bisontine Doubs you play et dans la boutique Les jeux de la comté.

Premier très bon point : si j’ai toujours un peu de mal à expliquer clairement un jeu sur un site Internet (vous pouvez relire sa présentation ici) Libertalia s’explique très facilement autour d’une table. Les règles sont simples et collent parfaitement au thème. Après moins de 10 minutes d’explication, la partie est lancée.

Deuxième très bon point : le jeu indiqué de 2 à 6 joueurs tourne aussi bien à 2 qu’à 6 joueurs. On connaît tous des jeux jouables de 2 à 5 mais qui ne sont vraiment bons qu’à 5. Libertalia est sans doute un poil plus stratégique à 2, un poil plus chaotique (et fun) à 6 mais le plaisir de jeu est identique et je le ressortirai avec plaisir dans les deux configurations.


Je ne ferai pas monter le suspense : le jeu en lui-même m’a beaucoup plu.
Après une première partie de découverte lors de laquelle on se demande s’il est vraiment possible de mettre en place et surtout de maîtriser une stratégie qui peut être balayée par le jeu de ses adversaires, j’ai enchaîné plusieurs Libertalia avec des joueurs différents en prenant à chaque fois un petit peu plus de plaisir.
C’est un jeu qui propose une courbe de progression et où l’on découvre des astuces à chaque manche. C’est surtout un jeu où il est indispensable d’anticiper les choix de ses adversaires éventuellement pour les bloquer mais également pour jouer à contre-courant et rentabiliser au mieux ses cartes.
En résumé, on joue autant avec ses partenaires qu’avec ses cartes. Ça ne conviendra sans doute pas à tout le monde (c’est la critique que j’ai le plus entendu) mais moi ça me plaît beaucoup.

Quelques joueurs se sont inquiétés également de la durée de vie du jeu qui ne comporte « que » 30 cartes différentes. Après 5 parties, je suis loin de m’être lassé, mais c’est effectivement un jeu qui se prêtera très bien aux extensions.

Libertalia
Un jeu de Paolo Mori
Publié par Marabunta (Asmodée)
2 à 6 joueurs
pour des parties de 40 à 60 minutes
à partir de 10 ans
Pré-commander le jeu chez Philibert

Mots-clés :