Beau livre : La maison

avatar

Aline

Aline est rédactrice en sous-chef de la sélection du dimanche. Lectrice beaucoup et joueuse un petit peu.

Une maison se raconte. Une vieille maison. En un siècle, elle a connu les rires et les pleurs, la paix comme la guerre, la libération.

Elle a connu les jeux des enfants, les mariages, les vendanges, les moissons… On l’a agrandie, tronquée, transformée. Elle a vu des naissances, des hommes partis au front et qui ne reviennent pas, des veuves, des morts.

On l’a délaissée: plus d’enfants, plus de rires, plus d’habitants dans les campagnes. Jusqu’à ce qu’ à nouveau on l’aménage, la transforme (la dénature?) avec piscine, parabole et nains de jardin.

Cette vieille maison, mémoire du siècle, nous livre ses pensées, ses regrets, ses espoirs dans de courts textes, merveilles de poésie et de mélancholie, qui chapitrent en années les illustrations. Illustrations quasi naïves qui fourmillent de détails et nous offrent d’autres lectures: les transformations du puits, la vie de l’arbre, les changements de l’agriculture, des habits, des moyens de locomotion…

La Maison, aux éditions Galllimard, illustré par Roberto Innocenti et écrit par Patrick Lewis, est un album qui se lit enfant et se relit adulte. Un album que l’on garde parce qu’il fait rêver et regretter, qu’il rend merveilleusement nostalgique.

La maison
Un beau livre de Roberto innocenti et J.Patrick Lewis
édité par Gallimard
La fiche du jeu sur Amazon